X

Comment cela fonctionne

Phimostop est un protocole qui est mis en œuvre par le biais d’une série de tuboïdes en silicone doux médical hypoallergénique, de forme anatomique et sans effets secondaires. Ils peuvent être portés sans gêne et n’empêchent pas la miction. Leur utilisation est simple.

Pour traiter le phimosis serrà ou non

Le tuboïde à porter en premier dépend du degré de phimosis. Dans la pratique, il faut doit utiliser celui qui peut être inséré dans le prépuce sans douleur n dilatant avec une petite force l’anneau phimotique. Vous devez le mettre en place en vous conformant aux instructions qui suivent et le garder – en continu ou avec des plages préférées – jusqu’à ce que la petite dilatation obtenue et consolidée ne permette pas, toujours sans douleur et sans stress excessif, de placer le tuboïde du diamètre suivant.

Comment cela fonctionne Phimostop

Dans la série des tuboïdes disponibles dans le pack, choisissez celui qui peut être placé sur le gland sans forcer sur le prépuce et sans douleur. Il est important de commencer par le bon tuboïde, en évitant de recourir immédiatement aux calibres supérieurs.

 

Il faut placer le tuboïde sur le dôme du gland, après avoir fait descendre le prépuce assez bas. Ensuite, il faut faire remonter la peau extérieure du prépuce autour du tuboïde.

 

Ensuite, avec le pouce et l’index, faites glisser et remonter également la peau interne du prépuce, de sorte que l’anneau phimotique remonte autour du tuboïde et subisse la dilatation. L’anneau phimotique doit alors « embrasser » le tuboïde (nota. Si vous ne portez pas l’anneau phimotique à côté du tuboïde, il ne subira aucune dilatation). Pour faciliter la mise en place du Phimostop, il peut être indiqué d’humidifier le tuboïde et le prépuce. Pour plus d’efficacité, la lubrification de l’extrémité du prépuce avec des onguents ou des crèmes émollientes pour faciliter la mise en place du tuboïde et la remontée du prépuce à ses côtés, peut être envisagée.

Il faut ensuite fixer le tuboïde en abaissant les ailettes et en apposant le patch de chaque côté. Le tuboïde inséré peut être maintenu en place tant qu’une première étape de la régression du phimosis permettant de passer au tuboïde de calibre supérieur (en moyenne, 24 à 48 heures sont suffisantes, mais les résultats varient considérablement d’un patient à l’autre) n’est pas observée. Si la pose du tuboïde suivant est difficile, pour consolider le résultat, il faut prolonger le port de l’ancien. 

Il faut continuer en remplaçant progressivement les tuboïdes par d’autres d”un calibre supérieur jusqu’à la diminution du phimosis. Tout cela doit se faire sans contraintes excessives et rester absolument indolore. Le cas échéant, si cela ne force pas, certains calibres intermédiaires peuvent être « sautés »

 

Le processus se termine lorsque le prépuce réussit à descendre à la base du gland sans serrer, même dans un état d’érection. Il est conseillé de porter le tuboïde adapté encore pendant quelques jours / nuit, même après avoir constaté la réduction du phimosis, pour permettre au tissu prépucial de se stabiliser au diamètre physiologique récupéré et de consolider le résultat en réduisant le risque de récidive.

Les durées d’utilisation de chaque tuboïde nécessaires pour atteindre l’objectif sont subjectives et dépendent :
– de l’ancienneté de l’anneau phimotique ;
– de la réactivité de l’organisme du patient à la dilatation ;
– de la nécessité de consolider la dilatation obtenue ;
– du temps nécessaireà la formation de nouvelles cellules élastiques.

Pour savoir quand passer au tuboïde suivant, nous vous suggérons donc de ne pas vous concentrer exclusivement sur les durées indiquées – exprimant un délai moyen – mais sur l’amélioration de la dilatation obtenue. Les réactions et les temps de réaction peuvent varier d’un patient à l’autre ; cela ne signifie en aucune façon que le dispositif n’a aucun effet, mais qu’un peu plus de patience est nécessaire. Le bon moment pour passer au prochain tuboïde est lorsque celui-ci peut être mis en place sans force excessive ou stress. Si cela est impossible, poursuivre le protocole avec le tuboïde précédent pour obtenir la dilatation nécessaire.

Conseils

– Le tuboïde peut être maintenu en place jour en permanence jour et nuit ou selon les besoins. Il n’est pas nécessaire de l’enlever, même pour la miction. La présence du tuboïde ne constitue pas une baisse d’activité, vous oublierez presque que vous le portez.

Le produit peut être réutilisé après avoir été nettoyé avec de l’eau et du savon ou avec des désinfectants à base d’ammonium quaternaire.

Rappelez-vous que vous ne devez pas utiliser les tuboïdes plus petits si le type de phimosis ne le demande pas, ni utiliser les tuboïdes plus grands si le phimosis a déjà été résolu avec ceux ayant une taille inférieure. Dans la gamme des tuboïdes disponibles, il faut choisir pour commencer ceux qui sont susceptibles d’être mis en place sans force, ni contrainte excessive.

Les tuboïdes jusqu’au quatrième restent en place, même sans les fixer avec les ailettes (que vous choisirez d’utiliser à votre convenance). La rainure sur la couronne inférieure présente sur les quatre premiers tuboïdes a été conçue pour faciliter la mise en place avec un mouvement de vissage.

Lorsque vous utilisez Phimostop, il est préférable de porter un slip et non un boxeur, pour avoir plus de stabilité et éviter le risque de perdre le tuboïde.

Rarement, on peut observer la récidive de rétrécissements partiels du prépuce qui pourraient être résolus par de courtes périodes de positionnement du tuboïde ayant permis la résolution de phimosis (une nuit tous les 15/30 jours) à continuer à la stabilisation du résultat.

Une fois le phimosis résolu, il peut être utile de passer les heures du jour avec le prépuce porté à la base du gland. Cela permettra de consolider le résultat et kératinisera le gland en le rendant moins sensible au contact avec les vêtements.

Autres Applications

En cas de phimosis récidivante
Aux personnes sujettes à un phimosis récidivant, même en l’absence de poussées inflammatoires, nous recommandons de porter le tuboïde le mieux adapté, à intervalles réguliers (par exemple, une nuit une fois par semaine), afin de maintenir l’élasticité du tissu prépucial et un diamètre suffisant.

Pour prévenir le phimosis a des stades inflammatoires pre-phimosique
Phimostop peut empêcher la formation d’un phimosisLorsqu’un adulte est atteint d’une inflammation du prépuce, il doit utiliser des pommades antibiotiques pour la traiter selon les indications de son médecin traitant. Si au cours de l’inflammation, pendant l’application de la pommade, le patient porte un tuboïde Phimostop adapté jusqu’à la guérison de l’inflammation, cela empêchera la formation de l’anneau cicatriciel.

Mises en garde

– L’utilisation de Phimostop est réservée à la population adulte.
– Ne pas utiliser en présence de lésions et / ou d’infection non traitées. Vérifiez l’absence d’hypersensibilité au matériau des tuboïdes.
– Ne convient pas pour le traitement d’un état de paraphimosis (prépuce avec phimosis coincé dans l’ornière du gland avec « étranglement »).

Il est généralement recommandé:

– de se nettoyer les mains et de nettoyer à l’eau et au savon les tuboïdes, le prépuce et le gland avant utilisation ;
– d’avoir de la patience et d’attendre la consolidation de chaque dilatation avant de passer au tuboïde suivant ;
– de suspendre pendant quelques jours le protocole en cas d’inflammation en prenant soin de les traiter selon les conseils de votre médecin.