Opération du Phimosis: ensemble du processus et alternatives

Opération du Phimosis: ensemble du processus et alternatives

Opération du Phimosis: ensemble du processus et alternatives
4.6 (92%) 5 votes

Dans le cas du phimosis, l’intervention chirurgicale de circoncision (opération du phimosis) est, depuis des années, la pratique avec laquelle le secteur médical est intervenu pour éliminer la condition qui conduit à un rétrécissement du prépuce empêchant le gland de se découvrir.

L’intervention proposée est celle de la circoncision.

En réalité, le choix d’une éventuelle opération du phimosis est lié au type de problème. Il existe en effet une classification spécifique des phimosis que nous avons déjà abordée dans la page dédiée au phimosis et que nous résumons brièvement :

  1. congénital ou acquis, selon que le problème est dû à des adhérences prépuciales du gland, naturellement présentes dès la naissance, et au manque de développement du prépuce dans l’enfance ou apparu à l’âge adulte, dû à des causes bactériennes ou inflammatoires.
  2. serré ou non serré, selon le degré de rétrécissement du prépuce.

Dans le cas du phimosis serré, nous sommes l’impossibilité de découvrir le gland, même avec le pénis au repos alors que, dans le cas non serré, cet empêchement se produit avec le pénis en érection.

Surtout dans le premier cas, de nombreux problèmes peuvent survenir dans la vie quotidienne de l’homme, allant de la difficulté d’uriner à la difficulté d’avoir des rapports sexuels. Si elle est négligée et non traitée à temps, il peut y avoir une strangulation progressive du gland qui nécessite une intervention urgente.

L’évolution du phimosis est un processus progressif qui permet à l’homme d’intervenir rapidement avant d’atteindre le point de non-retour.

Avant d’arriver à une opération du phimosis

Dès que la présence de phimosis est suspectée, contactez votre médecin pour poser le bon diagnostic et évaluer l’indication possible de traitement.

En règle générale, nous suggérons un traitement avec pommade ou crèmes pour phimosis aptes à assouplir le prépuce et faciliter le glissement sur le gland. Cette intervention fait partie de la catégorie des traitements conservateurs et s’est révélée efficace dans les cas de phimosis congénital chez les jeunes enfantsPour les adultes, où la plupart des phimosis sont acquis, l’intervention chirurgicale directe est recommandée.

Dans cette phase, et avec phimosis fermé et avec phimosis non fermé, Phimostop entre en jeu. Utilisant le principe naturel de la dilatation des tissus épidermiques, grâce à la conception spécifique et à la technologie brevetée des tuboïdes, développée avec du silicone médical, Phimostop permet de bloquer la progression du tissu cicatriciel et de ramener progressivement le prépuce à son état d’origine. Le dispositif médical intervient sur l’anneau phimotique, stimulant la création de nouvelles cellules élastiques qui remplaceront les inélastiques fabriquées par du tissu cicatriciel.

Notre produit présente 13 tuboïdes progressifs spécialement conçus pour accompagner la lente expansion du prépuce sans forçage ni contrainte. En fonction de l’ampleur de la situation, en peu de temps, vous pouvez voir votre phimosis reculer jusqu’à ce que le prépuce glisse sur le gland, même en érection, sans aucun problème.

Phimostop est un dispositif médical de classe 1, homologué par le Ministère de la Santé, disponible en pharmacie sans ordonnance et couvert par un brevet européen.

À ce jour, plus de 7 000 produits ont été vendus et de nombreux hommes ont ainsi évité l’opération du phimosis. Ce que nous regrettons, c’est que l’on propose trop souvent la circoncision comme seule solution, là où des solutions alternatives pourraient être proposées.

Nous suggérons probablement l’opération du phimosis parce que c’est une intervention résolutive qui est maintenant effectuée en hôpital de jour. Ce faisant, on ne tient pas compte de l’impact psychologique et physiologique qu’une telle intervention peut avoir sur l’homme.

Mesures à prendre lors du traitement chirurgical du phimosis

La première mesure à prendre est celle de s’inscrire sur la liste d’hospitalisation à l’occasion de l’examen urologique en ambulatoire. Habituellement, entre l’enregistrement sur la liste et l’opération du phimosis, il s’écoule un délai allant de quelques mois à deux ans.

Une fois l’intervention chirurgicale du phimosis demandée, vous aurez une visite chez le chirurgien et l’anesthésiste et, si c’est jugé nécessaire (mais pas obligatoire), des analyses sanguines et un E.C.G. seront effectués.

Avant le début de l’opération, la portion de prépuce à enlever est normalement délimitée, en utilisant un stylo dermographique. Vous pouvez décider d’une circoncision totale, avec ablation de la totalité du prépuce, ou d’une circoncision partielle, qui vise à éliminer seulement la partie du prépuce qui empêche le glissement naturel sur le gland.

La circoncision partielle permettra au prépuce de revenir recouvrir le gland d’un pénis au repos, alors qu’avec la circoncision totale ce ne sera plus possible et le gland restera découvert en permanence.

Anesthésie

La plupart du temps, l’opération du phimosis est réalisée sous anesthésie locale. D’abord on applique des onguents anesthésiques, placés autour du pénis, puis intensifiés par l’infiltration du médicament anesthésique à la base du pénis. Cependant, vous pouvez également demander une anesthésie rachidienne ou générale.

Opération du Phimosis

Il y a différentes options d’intervention qui peuvent être évaluées par l’urologue, même dans le domaine de la chirurgie plastique.

Circoncision classique ou posthectomie totale

Sur la partie du prépuce à enlever, deux lignes parallèles sont incisées, la peau est incisée jusqu’à la couche sous-cutanée (dartos) et les vaisseaux sanguins du prépuce sont coagulés au laser ou au bistouri électrique. Une fois la partie excédentaire enlevée, la peau est suturée à l’aide de points avec du matériau résorbable. Habituellement, dans l’intervention de phimosis, une plastie du frein est également réalisée et, après l’opération, un pansement avec un bandage élastique semi-compressif est réalisé. Dans les jours qui suivent l’opération du phimosis, le pénis aura tendance à enfler, à perdre peu de sang et à montrer une plus grande sensibilité. Avec le temps, les effets diminueront. Après l’intervention chirurgicale, il est recommandé de pratiquer des procédures de pansement, qui peuvent facilement être effectuées à domicile, dans les sept jours qui suivent. La guérison totale a lieu en environ 4 semaines, après quoi l’activité sexuelle peut reprendre.

Posthectomie partielle

Dans ce cas, on assiste à l’ablation partielle du prépuce avec l’avantage déjà décrit, pour maintenir une couverture partielle du gland mais qui peut avoir l’inconvénient d’encourir d’éventuelles récidives de phimosis. Dans ce cas également, les temps de guérison et de récupération de l’activité sexuelle sont toujours d’environ 3 à 4 semaines et l’utilisation d’onguents anti-inflammatoires peut favoriser la guérison.

Circoncision par laser

Ces opérations de phimosis peuvent être réalisées à l’aide d’une technologie moderne par laser, avec l’avantage de soins postopératoires plus courts. La circoncision par laser est très précise et permet de couper les tissus et de coaguler les vaisseaux en même temps. Le résultat est de ne pas souffrir de l’œdème postopératoire classique produit par la chirurgie traditionnelle.

Après la chirurgie, il y a un pansement postopératoire de 2 à 3 jours, une antibiothérapie de 3 à 4 jours (au besoin, des analgésiques) et les points se résorbent en 7 à 10 jours. L’activité physique peut reprendre après deux semaines et l’activité sexuelle après 3-4 semaines.

Enfin, il y a une série d’ interventions possibles de chirurgie plastique qui éliminent l’anneau phimotique laissant le prépuce entre-temps. Elles sont plus chères et, en tout cas, délicates.

Dans tous les cas, il est important de se rappeler que l’opération du phimosis doit être réalisée avec des outils très fins et délicats et nécessite une précision et une délicatesse pour assurer un résultat fonctionnel (libérer le pénis de l’anneau phimotique) et esthétique (éviter les cicatrices trop visibles et gênantes). Comme pour toute intervention, les résultats dépendent des réponses de l’organisme, en particulier pour la phase post-opératoire.

Sortie

Le séjour à l’hôpital dure environ 24 heures, après quoi le patient sort avec une lettre l’informant des procédures de pansement à effectuer et de certaines mesures à suivre telles que : l’application de crèmes anti-inflammatoires, l’utilisation d’analgésiques, l’abstention de laver le pénis pendant au moins 3 jours etc… La phase post-opératoire dure environ 3 à 4 semaines.

L’alternative à l’intervention chirurgicale pour le phimosis

Phimostop est né avec l’intention d’ éviter la circoncision (sauf en cas de paraphimosis) grâce à l’application d’un principe consolidé (la capacité naturelle de la peau à se dilater sous des dispositifs adéquats de dilatation progressive).

Phimostop est un dispositif médical spécialement conçu, couvert par brevet, validé par le Ministère de la Santé et médaille d’or au Salon International des Inventions à Genève.

À l’avenir, les circoncisions seront de plus en plus rares, conformément à la recherche continue de méthodes non invasives et, si possible, non distinctives. Avec de grands avantages pour les patients et d’énormes économies dans les dépenses publiques (à ce jour, on estime que Phimostop a permis d’économiser 12 millions d’euros).