Anneau prepucial : comment il est formé et comment il peut être traité

Anneau prepucial : comment il est formé et comment il peut être traité

Anneau prepucial : comment il est formé et comment il peut être traité
5 (100%) 6 votes

L’anneau prepucial est la partie du tissu phimotique avec des cellules inélastiques qui est créée autour du prépuce après une infection, en particulier dans les cas de phimosis acquis.

Le phimosis peut avoir deux origines différentes : congénitale et acquise.

Le premier est présent à un jeune âge, quand le prépuce a tendance à ne pas grandir autant que le pénis et ne permet pas de découvrir normalement le gland. Dans le phimosis congénital, il n’y a pas la présence d’un véritable anneau prepucial, comme cela arrive et est clairement visible dans le cas d’un phimosis acquis.

À la base du phimosis acquis, il y a des causes qui se produisent après le développement pubertaire normal. Elles sont principalement liées à des infections du gland et du prépuce qui guérissent, laissant parfois de petites cicatrices. Cicatrices qui peuvent dégénérer jusqu’à la formation d’un phimosis fermé.

La présence de l’anneau phimotique rend impossible le glissement du prépuce sur le gland et cet obstacle rend difficile l’hygiène adéquate du pénis, rend l’érection douloureuse et empêche une activité sexuelle normale.

La formation de l’anneau prepucial

Comme nous l’avons déjà mentionné, à l’âge adulte, la plupart du temps, nous assistons à l’apparition d’un phimosis comme conséquence d’une infection traitée tardivement ou mal traitée. Après l’infection, un anneau de cellules de plus en plus inélastiques commence à se former sur le prépuce, qui au fil du temps peut « raidir » jusqu’à créer un véritable et propre nœud autour du gland. Dans les pires cas, il y a une strangulation du gland si forte qu’une intervention d’urgence (paraphimosis) est nécessaire.

Particulièrement au début, quand le phimosis n’est pas encore fermé, l’homme a tendance à vouloir intervenir de façon autonome en essayant de forcer le prépuce, peut-être avec l’utilisation de pommade pour phimosis, et en obtenant, en réalité, l’effet inverse. Le renforcement de l’anneau prepucial produit de petites déchirures qui peuvent s’infecter et rendre le tissu phimotique encore plus dur.

Il faut absolument éviter l’utilisation de thérapies autonomes et maison qui ne risque qu’à aggraver la situation. En agissant rapidement, nous pouvons stopper le processus de croissance du tissu phimotique et voir une régression totale de l’anneau phimotique. Il est toujours conseillé de consulter un médecin et d’évaluer les mesures à prendre pour résoudre le problème.

Comment traiter le tissu phimotique

Dans le cas d’un phimosis acquis, les médecins recommandent la chirurgie, une pratique bien établie qui est pratiquée en hôpital de jour. Cette opération consiste en l’ablation chirurgicale du prépuce ou de la partie unique impliquée dans le tissu phimotique, par la circoncision totale ou partielle.

La pratique de la circoncision élimine certes le problème du phimosis mais ne tient pas compte de la tension psychologique qu’elle crée chez le patient, de la perte des sensations érotiques et de l’action protectrice du gland. Placer son pénis « sous les fers » n’est jamais facile et la circoncision ne devrait être envisagée qu’en cas d’urgence quand elle est absolument inévitable.

Phimostop a été conçu comme une alternative à l’opération du phimosis. Le dispositif médical a été réalisé en appliquant la capacité connue de l’organisme à se modifier, même de façon permanente, à la suite de contraintes de dilatation, dans ce cas sur le prépuce.

Grâce à l’utilisation d’une série d’éléments spécialement conçus, appelés tuboïdes, Phimostop intervient sur l’anneau phimotique. L’action du dispositif médical est concentrée sur les cellules inélastiques du tissu phimotique et, grâce à un processus constant et léger de dilatation, les cellules inélastiques se décomposent et cèdent la place à de nouvelles cellules élastiques.

La création de nouvelles cellules élastiques permet au prépuce de retourner rapidement au glissement libre sur le gland sans autres entraves et rétrécissements, comme avant l’apparition du phimosis.

Phimostop est composé de 7 tuboïdes et de 6 anneaux intermédiaires, spécialement conçus pour suivre l’anatomie du gland, qui permettent une dilatation progressive de l’anneau prepucial. Les tuboïdes peuvent être portés facilement et grâce à un système de fixation spécialement conçu et breveté, ils peuvent être maintenus toute la journée, laissant l’homme libre de pratiquer chaque activité.

Phimostop est le seul dispositif médical pour le traitement du phimosis validé par le Ministère de la Santé et lauréat de la médaille d’or au Salon International des Inventions de Genève.